La petite île de Miyajima située dans la baie d’Hiroshima, a sans aucun doute été notre gros coup de cœur du Japon. Bien que ce soit l’un des lieux les plus touristiques du pays, cette île sacrée n’a rien perdu de son charme et de son authenticité.

 Torii flottant à Miyajima

En route pour Miyajima

Nous quittons notre hôtel à Hiroshima de bonne heure pour prendre le tram en direction du port de Miyajima-Guchi. Nous n’avons pas choisi l’option la plus rapide puisque ça nous a pris près de 45 minutes pour arriver à destination. En revanche, ça permet d’observer la ville en étant tranquillement assis.

Nous descendons à notre arrêt qui se situe juste à côté du port, et embarquons sur le ferry qui nous amènera sur l’île de Miyajima. Le trajet dure à peine 10 minutes et en plus, le prix du billet est compris dans le JR Pass.

ferry pour Miyajima

 Sous le charme du torii flottant

Alors que le ferry s’approche lentement de l’île, on commence à apercevoir le portail rouge vermillon du sanctuaire d’Itsukushima, le fameux torii sur l’eau, qu’on a vu tellement de fois en photos.

Arrivée à Miyajima

Torii flottant sur l'eau à Miyajima

Ce torii est un portail shintô qui sépare le monde profane du monde sacré. Il a été construit pour la première fois au 12siècle et fait près de 17 mètres de haut. La version actuelle date en fait de 1875, et il s’agit de la 8version.

A peine débarqué du ferry, c’est la première chose que nous irons voir. On passe plusieurs dizaines de minutes à l’observer et à le mitrailler de photos (forcément). On comprend mieux son surnom: il semble réellement flotter sur l’eau. On y retournera en fin de journée lorsque la marée sera basse pour pouvoir s’en approcher de plus près.

Torii flottant à marée basse - Miyajima

 Le sanctuaire d’Itsukushima

A la suite du torii flottant se trouve le sanctuaire shintô Itshukushima, inscrit au patrimoine culturel mondial. Il est construit sur des pilotis et est composé de pavillons en bois qu’on peut traverser d’un bout à l’autre pour rejoindre l’autre rive. Comme le torii, lui aussi semble flotter sur l’eau.

Lors de notre passage, nous avons eu la chance de voir la célébration d’un mariage. Les mariés étaient si beaux dans leurs tenues traditionnelles. Nous avons simplement jeté un coup d’œil furtif afin d’éviter de perturber la cérémonie et ne pas gâcher leur moment.

 

 Le temple Daishô-in au pied du Mont Misen

Après le sanctuaire d’Itsukushima, nous marchons en direction du Mont Misen afin de visiter le Daishô-In, le temple aux 500 statues bouddhiques. Vieux de plus de 1200 ans, ce temple bouddhiste est en fait composé de plusieurs pavillons qu’on découvre au fur et à mesure que l’on monte sur le Mont Misen.

Dès l’entrée, on découvre un escalier avec une rangée de cylindres métalliques. On voit que plusieurs Japonais les font tourner en passant. Il paraît que ça porte chance, alors on fait pareil !

Nous avons adoré cette promenade. Explorer au fur et à mesure les différentes bâtisses, découvrir des statuettes disséminées un peu partout, certaines cachées dans la nature, et finir par une splendide vue sur la baie. Une visite zen et mystique avec, cerise sur le gâteau, peu de monde. On vous recommande vivement d’y aller. Et en plus, c’est gratuit !

 Pagode à 5 étages

En redescendant du mont Misen, et après avoir mangé quelque chose, nous passons par la pagode à 5 étages qui mesure près de 28 mètres de haut. Elle a été construite en 1407 et est dédiée au Bouddha de la Guérison.

la pagode 5 étages depuis Itsukushima

Entourés de daims sauvages

L’île de Miyajima est habitée par des centaines de daims qui vivent en toute liberté. Dans la religion shinto, ils sont considérés comme des messagers des dieux et sont donc protégés.

On peut en croiser partout sur l’île. Ils se laissent approcher facilement mais soyez prudent si vous avez de la nourriture sur vous et faites attention à vos affaires. Ce sont des petits voleurs, et ils peuvent se montrer très collants si vous avez quelque chose qui les intéresse ! Nous avons été témoins de scènes plutôt cocasses grâce à eux !

daims de Miyajima

daims en liberté de Miyajima

daims en liberté de Miyajima

Du shopping à Omotesando

Nous passons la fin de la journée sur la rue commerçante Omotesando. C’est une rue souvent très fréquentée, avec de nombreuses boutiques de souvenirs et des stands de nourriture. Vous pourrez y trouvez des petits gâteaux en forme de feuille d’érable et fourrés à la pâte d’haricot rouge ou goûter aux okonomiyaki (une sorte de crêpe aux fruits de mer ou à la viande), ou aux huîtres chaudes.

La fin de la journée arrive bien trop vite à notre goût, et il est déjà temps de quitter cette île. Notre seul regret sera de ne pas rester pour la nuit. Mais un train nous attend pour découvrir un autre coin du Japon: Kyoto.

 

Et vous, êtes-vous déjà allés à Miyajima ?

 

Nos articles sur le Japon :