Après des mois d’attentes, notre périple au Japon débute enfin ! On commence par l’emblématique capitale du pays : Tokyo. 

Après 15 heures de vol, nous atterrissons enfin à Tokyo Haneda autour de 22h. Malgré la fatigue, nous sommes tout excités à l’idée d’être enfin en terre nippone et on se demande si on arrivera à dormir de la nuit ! A peine arrivés à l’hôtel, on ne peut s’empêcher d’aller faire un petit tour dans les environs. Notre ventre criant famine, on s’arrête dans un 7-Eleven, sorte de supérette japonaise. Je ne sais pas combien de temps on est resté à l’intérieur à parcourir les rayons… on avait envie de tous goûter!

 

La visite du Meiji Jingu et le Shibuya Crossing

Le lendemain matin, nous nous levons de bonne heure pour faire nos premières visites de Tokyo. Nous nous dirigeons vers le parc Yoyogi, là où se trouve le Meiji Jingu, un sanctuaire shintoïste dédié à l’Empereur Meiji. Malheureusement, la météo n’étant pas de notre côté ce jour-là, on a pas fait de détour par le parc. Mais il parait qu’il est vraiment sympa et très apprécié par les Tokyoïtes pour pique-niquer.

La visite du temple est gratuite et se fait assez rapidement, en une heure max. Si vous avez de la chance, vous pourrez même assister à un mariage traditionnel.

Temple de Meiji Jingu à Tokyo

Temple Meiji Jingu à Tokyo

Après la visite du temple shinto, nous restons dans le quartier d’Harajuku et filons vers Takeshita dori, la fameuse rue piétonne commerciale qui fait le bonheur des jeunes tokyoïtes branchés. Elle grouille de boutiques aux vêtements plutôt originaux, de magasins de gadgets et de snacks à l’emporter. Avis aux agoraphobes, la rue est souvent noire de monde.

En milieu d’après-midi, nous nous dirigeons vers le quartier de Shibuya et son célèbre carrefour, l’un des plus fréquentés au monde. Une fois sur place, je dois vous avouer qu’il m’a paru petit par rapport à ce que j’imaginais.. Mais ma déception a vite disparu lorsque les feux sont devenus verts pour les piétons. C’est juste impressionnant de voir autant de monde traverser de part et d’autre du carrefour. On n’a évidemment pas pu résister de nous mêler à la foule ! Et plusieurs fois !

Pour avoir  un super point de vue sur le carrefour, vous pouvez aller à l’hôtel Excel ou, comme nous, au Starbucks. Par contre, on vous prévient, il est toujours bondé. Il faut prendre son mal en patience pour avoir une place face au Shibuya Crossing.

Après être resté un bon moment à observer toute cette agitation, nous traversons une nouvelle fois le carrefour pour voir la statue du célèbre chien Hachiko. Je trouve son histoire tellement touchante, que je suis presque émue en voyant sa statue. Puis, nous profitons d’être dans le quartier pour faire le tour des magasins, dont Uniqlo et le centre commercial Shibuya 109.

Quartier de Shibuya à Tokyo

La fin de la journée approche et nous décidons de rentrer à Shinjuku, le quartier de notre hôtel. Sur le chemin, nous faisons une halte à l’observatoire de la mairie de Tokyo. En montant au 45e étage, on a une vue panoramique sur la ville. Il paraît que par temps clair, on arriverait à voir le Mont Fuji. Comme vous pouvez le constater ci-dessous, nous n’avons pas eu cette chance. Le temps était nuageux et il était déjà tard. La montée se fait en ascenseur et est gratuite.

Mairie de Tokyo au Japon

Après cette journée de visite, nous ne résistons pas à l’envie de déguster nos premiers sushis. Notre choix se porte sur Shionzushi, qui offre une ambiance authentique. Il est assez petit, on ne peut que s’asseoir autour du comptoir de préparation. Une fois assis, il suffit de choisir les assiettes de sushis qui défilent sur un tapis roulant. On peut également se servir de thé vert à volonté. Les sushis sont vraiment savoureux et en plus vraiment pas chers.

Nous finirons ensuite la soirée à flâner dans le quartier de Shinjuku et à découvrir les premiers centres d’arcades.

 

Au milieu des Pokémon et des gratte-ciels à Tokyo

Pour notre deuxième journée à Tokyo, la météo n’est toujours pas de la partie. Nous décidons donc de passer la matinée dans le centre commercial Sunshine city qui se trouve dans le quartier de Ikebukuro. On y trouve des magasins, des restaurants, mais aussi un aquarium et d’autres attractions en tout genre. Les garçons de notre groupe, eux, s’attarderont surtout sur le Pokémon Center et le J-World.  Si le premier n’a pas besoin d’être présenté, le J-World, lui, est une sorte de parc d’attraction dont le thème est le manga Shonen. Les attractions reprennent l’univers de trois mastodontes du monde du manga, à savoir Dragon Ball Z, Naruto et One Piece (Kuroko no Basket et Haikyu sont aussi de la partie). Si vous avez des enfants fans d’anime japonais (ou si vous êtes un grand enfant), n’hésitez pas à y jeter un coup d’œil.

L’après-midi, c’est toujours sous la pluie que nous allons dans le quartier cosmopolite de Roppongi. Au milieu des gratte-ciels, vous trouverez deux immenses centres commerciaux, dont le Roppongi Hills, de délicieux restaurants mais aussi des établissements culturels tel que le Centre national des arts de Tokyo. C’est un quartier très fréquenté le soir en raison de sa vie nocturne animée et l’atmosphère y est très occidentale.

Sculpture de l'Araignée géante à Roppongi, Tokyo

 

Puis, nous partons ensuite en direction de la Tokyo Tower qui fait beaucoup penser à la Tour Eiffel. Et ce n’est pas un hasard puisque son architecte s’en est inspirée. C’est une des plus hautes tours en métal du monde (333 mètres) et elle s’illumine la nuit. Vu le mauvais temps, nous avons renoncé à monter à l’observatoire mais c’est évidemment un incontournable de Tokyo.

Tokyo Tower

Shinjuku by night, Tokyo

Ici s’achève la première partie de notre séjour à Tokyo. Le lendemain, nous quitterons Tokyo en direction d’Hiroshima. La suite dans un prochain article.

Et vous, êtes-vous déjà allés à Tokyo ? 

 


Notre hôtel à Tokyo : APA Hotel Higashi Shinjuku Kabukicho 
Retrouvez plus d’informations sur l’hébergement et notre itinéraire dans notre premier article sur le Japon.