Nara est une petite ville à 42 km au sud de Kyoto, surtout connue pour les daims qui y vivent en totale liberté ainsi que pour son riche patrimoine historique. Elle a même été la capitale du Japon pendant 74 ans au cours du 8siècle. Nous lui avons consacré une journée entière avant de partir pour Tokyo. 

Nous arrivons à Nara après un trajet de 45 minutes  en train depuis Kyoto. On se retrouve sous une pluie battante à cause d’un typhon, dont l’arrivée est prévue pour le soir-même. Nous, qui ne sommes pas habitués à ce genre de phénomènes climatiques, on est plutôt surpris de voir les Japonais très sereins face à cet événement. En réalité, les typhons sont très fréquents dans la région. Donc forcément, ce n’est pas ça qui va les inquiéter.

Une biche à Nara

 

Première nuit dans un ryokan

A cause du mauvais temps, nous ne trainons pas trop et filons directement en direction du logement que nous avons réservé. Cette nuit, nous dormirons dans un ryokan, une auberge  japonaise. Dans ces hébergements, on retrouve des logements typiques du Japon, avec une décoration traditionnelles et des futons en guise de lit. Certains ont même des onsen privatifs (bains chauds). Les prix sont généralement plus élevés que ceux des hôtels. Mais on ne pouvait pas aller au Japon sans vivre cette expérience.

Nous avons choisi le ryokan Koto-no-yado Musashino, pour sa situation dans l’enceinte du parc de Nara. En arrivant, on expérimente très vite la serviabilité et la politesse des Japonais. Nos hôtes sortent pour nous accueillir et nous aider avec nos affaires. A l’entrée, ils nous invitent à retirer nos chaussures et à enfiler les chaussons à disposition. Puis, pendant que nous faisons le check-in, on nous propose (aux filles) de choisir un yukata (kimono) que l’on mettra pendant le diner. Une jeune femme passera ensuite dans la soirée pour nous aider à enfiler le yukata.

Nous avons pris deux chambres. Une pour les filles et une pour les garçons. La chambre est grande et est aménagée en pièce à vivre la journée. Ils installent les futons qu’au moment d’aller se coucher.

Entrée du ryokan

A l'intérieur du ryokan à Nara

On se relaxe dans le onsen du ryokan

Pour notre plus grand plaisir, ce ryokan possède justement un onsen (bain chaud). Un réservé aux hommes et un autre pour les femmes. Les onsen sont très répandus et très appréciés des Japonais. On est donc très contents de pouvoir en tester un.

Mais avant de pouvoir profiter du onsen, il faut respecter certaines règles. D’abord, on se change dans les vestiaires et on range nos affaires dans un des paniers vides mis à disposition. Il faut se déshabiller entièrement car la nudité est obligatoire dans les onsen. On a juste le droit de garder une petite serviette avec nous. Vous ne pourrez pas vous enroulez dedans, mais si vous êtes pudiques vous pouvez au moins la mettre devant vous pour vous couvrir un peu.

Une fois qu’on est nu(e), on peut entrer dans la salle du onsen et aller prendre sa douche. Il y a une zone dédiée aux douches avec des petits tabourets pour s’asseoir ainsi que du shampoing et du savon à disposition. Une fois qu’on est bien lavé, on peut entrer dans le bain. Il faut y aller petit à petit car l’eau est vraiment très chaude. Mais une fois qu’on est dedans on s’y sent réellement bien. C’est tellement relaxant qu’on aurait pu aller se coucher tout de suite après.

 

Notre expérience culinaire dans un ryokan

Le diner était inclus dans notre réservation. Nous avions demandé un shabu-shabu, une sorte de fondue chinoise. Avant d’aller manger, nous avons toutes et tous enfilé nos yukatas. Il n’y a pas à dire, on était presque des vrais Japonais. Nos hôtes avaient installé la table avec tout ce qu’il fallait pour le shabu-shabu, ainsi que du riz, des sashimis et l’incontournable soupe miso. Le principe du shabu-shabu c’est de faire cuire dans le bouillon, des légumes, des champignons et du tofu. Puis on trempe quelques secondes de fines tranches de boeufs (le temps de dire shabu-shabu!). C’était vraiment délicieux. A la fin du repas, ils nous ont également fait goûter du saké.

Lorsque nous sommes retournés dans nos chambres, nous avons découvert avec plaisir qu’ils étaient venus installer les futons pour qu’on puisse se coucher. J’ai eu l’agréable surprise de constater que c’était très confortable. Après le onsen et un délicieux repas, nous étions tous prêts à faire de beaux rêves.

Le lendemain matin, nous avions hâte de découvrir le petit-déjeuner. Nous pensions avoir choisi le type continental mais en réalité nous avons dû nous tromper car le menu était japonais. Nous avons eu du saumon, du riz, de la soupe miso et encore pleins d’autres choses dont je ne me souviens plus vraiment de ce que c’était. Même si au départ nous pensions que nos estomacs n’étaient pas prêts pour un tel repas, la plupart d’entre nous avons bien apprécié au final. C’est plutôt pas mal le saumon et le riz au ptit-déj!

Nuit dans le ryokan

Notre chambre pour la nuit

Le parc de Nara et ses daims

On a eu beaucoup de mal à quitter notre ryokan. Le personnel était tellement adorable et attentif à nos besoins. Ils ont littéralement conquis mon cœur lorsqu’ils m’ont tendu mes bottines toutes sèches et bien chaudes. La veille, elles avaient pris l’eau à cause de la pluie, et je redoutais de les remettre et d’avoir les pieds mouillés toute la journée. J’ai été tellement touchée lorsque j’ai vu qu’ils les avaient mis à sécher que j’aurais pu les prendre dans mes bras ! Mais bon, on est quand même au Japon, il faut savoir se tenir !

Comme je vous l’avais dit en début d’article, le ryokan se trouve dans l’enceinte du parc de Nara. Donc, on ne tarde pas longtemps à croiser des daims et des biches après avoir quitté le ryokan. Très vite, on voit une petite dame qui vend des sortes de biscuits pour les daims. Evidemment, on ne peut pas résister à l’envie d’en acheter pour leur en donner. La plupart sont très mignons mais il faut tout de même faire attention car certains se montrent très insistant lorsqu’on a de la nourriture (comme ceux de Miyajima!).

Parc de Nara

Les daims de Nara

Un groupe de daims à Nara

Un petit daim qui se fait caresser

Les daims de Nara

 

Les temples de Nara

En nous promenant dans le parc de Nara, nous passons devant plusieurs temples et sanctuaires complètement par hasard. Certains sont petits et d’autres sont beaucoup plus imposants. Ce qui était sympa c’est qu’il n’y avait quasiment pas de touristes à l’horizon et c’est beaucoup plus agréable pour les visites. Je n’ai malheureusement pas réussi à retrouver leurs noms mais on vous laisse quand même les photos.

Entrée d'un temple

Lanterne en pierre

Stèles en pierres

escaliers d'un temple à Nara

Temple à Nara

Japonaise qui se purifie

Ema dans un temple

Cloche géante à Nara Statue religieuse Nara

 

Au bout d’une vingtaine de minutes de marche, on arrive au temple Todai-ji qui abrite un immense bouddha. Le temple est immense et est considéré comme étant le plus grand édifice en bois du monde. Quant à la statue du Bouddha, c’est la plus grande sculpture en bronze du monde avec ses 15 mètres. A l’intérieur, il y a encore d’autres statues, dont certaines sont plutôt effrayantes. Après cette visite, nous nous rendons ensuite vers le temple Kofuku-ji où se trouve une des pagodes les plus hautes du Japon (la pagode à 5 étages (Gojuno-to)). On finit la journée en nous promenant dans le centre-ville avant de rejoindre la gare pour prendre le train pour Tokyo.

Le temple Todai-ji

Les fontaines pour se purifier à nara

De l'encens qui brûle au Todai-ji

Une personne brûle de l'encens au Todai-ji

Grand Bouddha du Todai-ji

Statue dans le temple Todai-ji

Aux abords du temple Todai-Ji

Un daim à Nara

Complexe Kofuku-ji

La pagode à 5 étages à Nara

Une personne prend en photo un temple

Temple à Nara

Et vous, avez-vous déjà dormi dans un ryokan ?
Vous aimeriez passer la journée avec les daims de Nara ?

 

Cet article vous a plu ? 
Epinglez-le sur Pinterest

Une journée à Nara

 

Nos articles sur le Japon: