Nous sommes le 1er août et sur le point d’embarquer pour Kuala Lumpur, la capitale de la Malaisie. En plein milieu des vacances scolaires, nous sommes nombreux à partir pour d’autres horizons. En revanche, pour nous, c’est différent cette fois. On ne reviendra pas dans 2-3 semaines mais dans 6 mois. Notre projet ? Faire le tour de l’Asie du sud-est. Et notre voyage en Malaisie marque le début de cette aventure.

Bord de rivière à Malacca

Au bord de la rivière à Malacca

Pour commencer notre immersion en terres asiatiques, la Malaisie a été un très bon choix. Le dépaysement se fait tout en douceur. Un jour, nous sommes perdus au milieu des grattes-ciels et centres commerciaux à Kuala Lumpur, et le jour suivant nous nous baladons au milieu des champs de thé de Cameron Highlands ou sur les maisons en pilotis de George Town. 

La Malaisie est un pays aux multiples visages mais pas que géographiquement parlant. Elle repose sur une forte diversité ethnique et religieuse. Malais, Chinois et Indiens cohabitent pacifiquement. Sur une même rue, il n’est pas rare de trouver plusieurs édifices religieux de confession différente. Tout ceci donne à ce pays une richesse culturelle unique. Une chose est sûre, c’est qu’en Malaisie, il y en a pour tous les goûts. 

Retrouvez, ci-dessous, nos conseils pour préparer un voyage en Malaisie.

Réserver son billet d’avion 

Il y a de nombreuses compagnies aériennes qui desservent la Malaisie depuis la France ou la Suisse. Pour faire notre choix, nous allons toujours sur Skyscanner pour faire un comparatif des prix des billets ainsi que de la durée des vols. La meilleure option dans notre cas était de partir avec Emirates. Et ça tombait bien puisque c’est une excellente compagnie ! 

Nous avons réservé nos billets au départ de Genève (la ville où nous habitons), avec une escale de 3h à Dubaï, pour une durée totale de 14h en vol. Ça nous a coûté 1251 CHF pour deux personnes (aller simple). Ça peut paraître élevé mais sachant qu’on a réservé à peine un mois en avance et en pleines vacances scolaires, je pense qu’on s’en est pas trop mal tiré. 

Vue urbaine a Kuala Lumpur

Kuala Lumpur

Point Visa

Les ressortissants suisses et européens n’ont pas besoin de visa pour les séjours inférieurs à 90 jours. Le passeport doit toutefois être encore valide 6 mois après le retour. 

Etant donné que nous partions sans billet de retour/continuation, j’avais un peu peur que ça puisse poser problème au moment de l’enregistrement ou à la douane. J’avais en effet lu sur plusieurs blogs que la compagnie aérienne pouvait l’exiger sous peine de refus d’embarquement. Après m’être assuré auprès d’une amie travaillant dans un aéroport que ce n’était pas obligatoire, nous avons décidé de ne pas en acheter. Résultat? Personne ne nous a demandé un billet retour. Les douaniers à Kuala Lumpur ont seulement voulu savoir combien de jours je comptais rester et si c’était pour du tourisme, et ça leur a suffit. 

Point santé

Aucun vaccin n’est obligatoire pour un voyage en Malaisie. Il est toutefois recommandé d’avoir ses vaccins à jour. 

Dans notre cas, la Malaisie constituait la première étape d’un voyage de 6 mois en Asie du sud-est. Du coup, on s’est fait vacciner pour la rage, l’encéphalite japonaise et la fièvre typhoïde. La meilleure chose à faire c’est de se rendre dans un centre de vaccination qui pourra vous conseiller selon votre situation. 

Singe à Kuala Lumpur

Un singe à Kuala Lumpur

Définir son itinéraire

La Malaisie est divisée en deux parties: à l’ouest on trouve la péninsule malaise, et à l’est l’île tropicale de Bornéo. Pour ce premier voyage, nous avons choisi de rester sur la partie péninsulaire. 

On avait au préalable noté les lieux que nous souhaitions voir mais n’avions pas défini un itinéraire fixe avant de partir. Sachant que nous n’étions pas limité par le temps, nous avons préféré le faire au feeling, sans stress

Au total, nous sommes restés 25 jours en Malaisie et avons visité moins de choses que l’on aurait pensé. Nous sommes en effet seulement resté du côté ouest. Mais on a aimé prendre notre temps et profiter de chaque lieu. On laisse la partie à l’est pour la prochaine fois 🙂

Voici l’itinéraire effectué:

  • 5 jours à Kuala Lumpur
  • 2 jours à Cameron Highlands
  • 3 jours à George Town
  • 7 jours à Langkawi
  • 2 jours à George Town
  • 5 jours à Melaka (Malacca)

Mon seul regret est de ne pas m’être rendue sur les îles Perenthians (plages de sable blanc et eaux turquoises!). Mais en voyant les prix prohibitifs des hôtels nous avons préféré skipper. Evidemment, si on s’y prend en avance, on peut en trouver à des prix raisonnables.

Mossy forest aux Cameron Highlands

La Mossy Forest aux Cameron Highlands

Se déplacer dans le pays

La Malaisie est un pays très facile à visiter grâce aux infrastructures développées. Il faut savoir que c’est quand même le troisième pays le plus riche d’Asie du sud (juste après Singapour et Bruneï), et ça se ressent. 

Bouddha à George Town

Des Bouddhas dans un temple de George Town

Voici les différents moyens de transports que nous avons utilisé pendant notre séjour : 

Bus 

Pour nous rendre d’une région à une autre, nous avons toujours choisi le bus, qui est le moyen le plus économique pour se déplacer. On réservait nos billets soit directement à la gare routière, soit via le site busticketonline, et sur lequel il est possible de choisir ses sièges. Les bus ont toujours été confortables, propres et spacieux. Et malgré les avertissements de plusieurs blogs, nous ne sommes pas morts de froid à cause de la climatisation. Mais prévoyez quand même un pull au cas où ! 

Voici les trajets effectués ainsi que les prix par personne : 

  • Kuala Lumpur (TBS) – Tanah Rata (Cameron Highlands) = 35 RM
    Compagnie Unititi
    Durée : moins de 4h (les dernières 45 minutes sont difficiles à cause de nombreux virages)
  • Tanah Rata – Butterworth (Penang) = 32 RM
    Durée : environ 5h
  • Kuala Perlis – Butterworth = 22 RM
    Durée : environ 6h avec de (trop) nombreux arrêts.
  • George Town – Malacca = 53,50 RM
    Durée : Environ 6h
  • Malacca – KLIA 2 (Aéroport) = 24,10 RM
    Durée : A peine 2h (varie en fonction de la circulation)
Photo de rue de George Town

George Town

Ferry

Afin de rejoindre l’ile de Langkawi, nous avions le choix entre l’avion et le ferry. Encore une fois, pour des raisons budgétaires, nous avons préféré prendre ce dernier. 

Au départ de GeorgeTown, nous avons réservé nos billets auprès d’une agence de voyage qui se trouve sur Pesara King Edward. Elles pratiquent toutes le même prix: 70 RM par personne (aller simple). Le trajet dure environ 3h. 

Je tiens à vous avertir qu’il faut avoir le coeur solide lorsqu’on est à bord. Si vous avez le mal de mer, prenez un cachet ! Malheureusement, on est obligé de rester à l’intérieur du bateau. Il y a très peu de place au niveau des sièges, on se sent vite serré. Et en plus les vitres du bateau sont si teintées qu’on ne voit rien par la fenêtre. Sans parler de la mer qui était très agitée…  J’ai fermé les yeux durant toute la traversée pour ne pas me sentir mal ! Même plusieurs heures après avoir débarqué, on n’était pas au meilleur de notre forme… 

Pour le retour, nous n’avons pas voulu réitérer l’expérience. Nous avons donc pris le ferry à destination de Kuala Perlis et ensuite un bus pour retourner à GeorgeTown (voir plus haut). Heureusement, celui-ci était bien plus spacieux et on arrivait à voir ce qui se passait par la fenêtre. La traversée a duré environ 1h30 et le prix du billet était de 18 RM.

Si vous avez le mal de mer je recommande donc cette deuxième option. Mais attention, tout dépend de où vous aller ensuite, ça peut être aussi la plus longue !

Plage à Langkawi

Pantai Cenang à Langkawi

Taxi

Nous n’avons que rarement utilisé le taxi. Et les seules fois où nous l’avons pris, le prix était fixe (depuis l’aéroport de Kuala Lumpur et depuis la station de ferry). Mais si vous souhaitez le prendre, vérifiez que le compteur soit en marche ou fixez un prix avant de monter. 

Lorsque les trajets nous semblaient trop long à pied et qu’il n’y avait pas de transports publics à proximité, nous avons utilisé l’application Grab (le Uber asiatique). Il est très facile d’en trouver dans les grandes villes et les tarifs sont très intéressants par rapport au prix des taxis classiques. A titre d’exemple, le prix fixe d’un taxi depuis la gare routière de Malacca pour rejoindre le centre ville était de 32 RM. Nous n’avons payé que 8 RM avec le Grab ! On ne peut donc que vous conseiller  de télécharger leur application avant un voyage en Malaisie (ou tout autre pays asiatique d’ailleurs).

Métro/Bus

Cette partie concerne essentiellement Kuala Lumpur. En effet, cette ville dispose d’un excellent réseau de transport en commun. Il est donc très facile et très agréable de s’y déplacer. 

Nous avons principalement utilisé le métro (LRT) dont la station était à deux pas de notre hôtel. Il y en a très régulièrement, ils sont propres et sûrs. Quant aux tarifs, ils dépendent de la distance parcourue, mais ce n’était vraiment pas cher. 

Il y a aussi une ligne de monorail (que nous n’avons pas utilisé) et plusieurs lignes de trains de banlieue (KTM) dont une qui amène aux Batu Caves. 

Bien entendu, Nous avons également profité des 4 lignes de bus gratuites qu’offre la ville (GOKL). Très pratique pour faire le tour de la ville, ils sont en plus propre, climatisés et ont du wifi!

Sachez qu’il existe aussi des bus gratuits à GeorgeTown mais nous ne les avons pas utilisé. 

Autres moyens de transport ? 

Il est évidemment possible de louer une voiture ou un scooter en Malaisie. Personnellement, nous n’avons testé aucune des deux options n’y voyant pas l’intérêt. Sauf pour l’île de Langkawi où louer un scooter peut être très pratique pour se déplacer dans l’ile en toute indépendance. 

Le pays est également bien desservi en vols internes. Si vous êtes pressés par le temps, je vous recommande de regarder les vols de la compagnie Air Asia. 

Rue de George Town

George Town

Trouver un hébergement

En règle générale, on fait un tour sur les sites suivants pour dénicher la perle rare : Booking, Agoda et AirBnb. Dans le cas de la Malaisie, c’est sur Booking qu’on a trouvé les offres les plus intéressantes. Du coup, tout a été réservé via ce site. Mis à part le premier hôtel à Kuala Lumpur, on les réservait la veille pour le lendemain. 

On a toujours réservé des chambres doubles avec salle de bain privative, soit dans des hôtels, soit des guesthouse, ou encore auberge de jeunesse. Nous avions fixé un budget d’en moyenne 20 CHF par nuit. Au final, on s’en est tiré avec une moyenne de 22.40 CHF par nuit. On n’était pas dans le grand luxe mais les chambres ont toujours été correctes. Il est possible de réduire encore plus ce prix si on dort dans des dortoirs ou chambre privée mais salle de bains partagées.

Encens dans temple Chinois à Malacca

Voici les logements que nous avons réservé: 

L’hôtel est situé à quelques minutes de la place de l’Indépendance et de la station de métro Masjid Jamek. Les chambres sont plutôt petites et certaines n’ont pas de fenêtres ou sont juste à côté de la mosquée (se faire réveiller à 5h du matin par l’appel du muezzin, c’est pas fun). Mais malgré ces inconvénients, les chambres sont tout de même confortables et c’est un bon rapport qualité/prix. 

Bien que le cadre soit charmant et le personnel adorable, la chambre était plutôt basique et très humide. On a eu froid la nuit. Mais c’est idéalement situé et à quelques minutes de la gare routière. C’est bon pour une nuit mais pas plus. 

On avait pris la chambre triple car c’est ce qui restait. C’était spacieux, confortable et propre, et très bien situé.

On a adoré notre séjour là-bas. Chaque chambre a une terrasse et il y a une cuisine commune à disposition. Le point négatif est sa localisation : il faut marcher environ 15 minutes pour rejoindre la plage.

Auberge de jeunesse bien situé mais un peu bruyante. La chambre était assez petite. 

L’hôtel est assez vieux et pas très bien entretenu. Mais c’était propre, la literie excellente et à quelques minutes de Chinatown.

Très bon hôtel aux standards européens. Son seul défaut c’est qu’il est loin du centre historique. 

/!\ N’oubliez pas de réserver sur booking via notre lien de parrainage ! Vous bénéficierez ainsi d’un remboursement de 10% après votre séjour 🙂 

Temple Hindou à Kuala Lumpur

Une partie du temple sri mahamariamman à Kuala Lumpur

Rester connecté(e)

Vous n’aurez aucun mal à trouver du wifi en Malaisie, que ce soit dans les restaurants, les centres commerciaux ou les établissements publics. 

Il est également possible d’acheter des cartes SIM avec internet. Il existe de nombreuses compagnies ainsi que plusieurs formules d’abonnement. Suite à nos recherches, les meilleures seraient les suivantes: Celcom, Maxis, Digis et U Mobile. Etant donné qu’on allait souvent être en déplacement, nous avons décidé de nous en procurer une. Nous avons pris une carte de 5 Go d’internet valable 30 jours chez DiGi. Ça nous a coûté 38 RM. 

Vue de la Tour Menara depuis Jardin Botanique à Kuala Lumpur

Vue sur la tour Menara depuis le jardin botanique

Manger en Malaisie 

Nous avons eu un énorme coup de coeur pour la grande richesse culinaire de la Malaisie. C’est simple, on s’est RÉGALÉ ! 

Comme sa population, la cuisine malaisienne est très diversifiée. On y retrouve des influences chinoises, indiennes, thaïlandaises ou encore indonésiennes. Il y en a donc pour tous les goûts et l’avantage c’est qu’on ne risque pas de se lasser.

Marché à Kuala Lumpur

Personnellement, ce qu’on a préféré, et de loin, c’est la cuisine indienne. On a toujours trouvé les plats délicieux (bien que certains étaient très épicés) et c’était surtout très bon marché. Environ 30 RM pour deux avec boissons incluses. Nos préférés se trouvent à Tanah Rata : « Sri Brinchang » et « Kumar » et à GeorgeTown: « Kapitan ».

La Malaisie c’est aussi le pays de la street food. On peut y trouver des centaines de cantines et stands ambulants servant de délicieuses spécialités. Ce qui est le meilleur moyen de bien manger pour vraiment pas cher.

Enfin, vous pourrez trouver de nombreux cafés à Kuala Lumpur, George Town et Malacca, où justement le café y est excellent. D’ailleurs, certains d’entre eux sont très instagrammables !

Café au lait à Malacca

 

On vous racontera très bientôt notre voyage, étape par étape, en Malaisie. En attendant, dites-nous si vous aimeriez y aller ? Ou peut-être y êtes vous déjà allés ?