Nous avons tous les deux grandi et vécu la majeure partie de notre vie à Genève (en Suisse). Il nous tient donc à coeur de faire aussi découvrir cette région sur ce blog. Et pour commencer, on a décidé de partager avec vous la randonnée qu’on a effectué au Salève, la montagne préférée des Genevois.

Photo panoramique depuis le Salève

Une petite précision s’impose, le Salève se situe en fait sur territoire français, juste à la frontière avec la Suisse. Mais il fait entièrement parti du paysage genevois puisque sa silhouette domine la ville. En plus d’offrir de belles randonnées, c’est également un lieu idéal pour faire de l’escalade, du parapente du VTT, etc.

Plusieurs sentiers permettent de rejoindre le sommet, avec différents niveaux de difficultés. Pour ceux qui n’ont pas envie d’y aller à pied, il est possible de rejoindre le sommet en voiture ou en téléphérique.

Nous avons effectué cette randonnée au mois d’avril. Après un hiver assez rude et les beaux jours qui reviennent, c’était le moment parfait pour effectuer l’ascension du Salève à pied.

On gravit le Salève

Nous prenons la ligne 8 des TPG depuis le centre-ville jusqu’au terminus à Veyrier. On traverse ensuite la douane en direction du village Pas de l’Echelle. On a choisi d’effectuer le sentier qui mène au téléphérique en passant par le hameau de Monnetier. Pour rejoindre le début de ce sentier, il faut prendre le chemin du Bois-Meriguet. Au bout du chemin, on franchit un pont qui traverse l’autoroute A1. On tourne ensuite à gauche, puis à droite. A partir de là, l’ascension peut commencer !

Randonnée au salève

Au début, ça monte tout doucement. Puis d’un coup ça devient assez raide et sportif. Mais rien d’insurmontable non plus. Au bout d’une dizaine de minutes, on arrive au tunnel de l’ancien chemin de fer et dont le passage est interdit. A quelques mètres, il faut monter des escaliers qui, ce jour-là, sont assez glissants (il avait plu cette semaine-là). Il vaut mieux se tenir à la rampe pour éviter les chutes.

Randonnée au salève

Randonnée au salève

Randonnée au salève

On retrouve un peu plus tard une deuxième série de marches qui mènent en direction de Monnetier. Ces marches sont assez hautes et larges. C’est plus facile de marcher à côté.

Randonnée au salève

Randonnée au salève

Arrivés à Monnetier, on y fait une petite pause afin de manger notre pique-nique et de reprendre des forces. Puis, on repart en direction de la station du Téléphérique.

Arrivée à Monnetier

Troncs d'arbre Salève

Eglise à Monnetier

Pour cette deuxième partie de la randonnée, le sentier monte tout droit dans la forêt. On atteint l’Oratoire Notre-Dame du Salève et depuis lequel on a une superbe vue sur la plaine. Parfait pour prendre des photos. On continue ensuite notre chemin qui restera raide tout le long. Ça fait travailler les cuisses !

Randonnée au salève

Vue sur Genève depuis le Salève

Randonnée au salève

Randonnée au salève

Randonnée au Salève

Un panorama unique de Genève

Après environ 3 heures de marche au total, on arrive enfin à la station du Téléphérique. Quel bonheur d’observer Genève depuis en haut. Pour ceux qui aimeraient se restaurer, il y a un restaurant, ainsi qu’une buvette. Nous, on décide d’aller profiter de la vue sur l’herbe, pas loin des parapentistes.

Vue sur Genève depuis le Salève

Le parapente au Salève

Le téléphérique du Salève

On avait prévu de redescendre en téléphérique, mais on était si motivé que nous avons finalement fait le chemin inverse à pied. Et évidemment, ça a été bien plus rapide que la montée. En revanche je ne recommande pas à ceux qui ont des problèmes de genoux ou s’il a plu la veille à cause des risques de glissade.

Et vous, vous aimez les randonnées dans la montagne ? Avez-vous des recommandations ?

 

Bon à savoir : l’Association Genevoise des Amis du Salève attend les randonneurs chaque dimanche à 10h au terminus du bus 8 pour effectuer un des circuits. C’est gratuit et il n’y a pas d’inscription préalable.